Grève du Patrimoine

Récemment dans le Figaro Magazine on apprenait que le château de Saligny-sur-Roudon (03) restera fermé à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine les 18 & 19 septembre prochain. Son propriétaire Gérard de Bartillat refuse d’organiser des visites et des expositions pour protester contre un projet éolien qui menace sa propriété.

« Depuis près de cent ans, ma famille investit dans ce château. Cela nécessite du temps, du travail et de l’argent. Beaucoup d’argent, d’autant que ce sont des investissements à fonds perdu. Car l’objectif n’est pas d’en gagner, c’est de pérenniser un patrimoine et somme toute de le partager, observe-t-il. Nous sommes aidés par l’État, c’est nécessaire mais souvent insuffisant. C’est au prix d’un contrôle pointilleux de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Nous sommes confrontés à des interlocuteurs peu soucieux de nos problèmes, pas souvent bienveillants et qui surtout n’ont pas la même notion du temps. C’est un véritable parcours du combattant, continue-t-il. Ce contrôle assidu a fait que, pour respecter les abords, les habitants de notre village n’étaient pas autorisés jusqu’à maintenant à construire le moindre appentis dans leur jardin. Et voici que soudain pèse la menace d’un parc éolien qui va défigurer notre paysage à des kilomètres. Cela s’appelle saboter des années de travail, saboter également les efforts de tout un village qui cherche à attirer des visiteurs et des habitants et qui commence à inverser la tendance. Nous qui n’avons rien d’autre à vendre que notre paysage et la tranquillité d’une campagne encore protégée, Faut-il dire que ce projet menace également la bonne entente qui règne à Saligny : ce sujet est extrêmement clivant. »

Figaro Magazine du 21 août 2021
Fichier:Château de Saligny.jpg — Wikipédia
Château de Saligny-sur-Roudon

Cette initiative a vite essaimé puisque d’autres propriétaires ont suivi le mouvement comme c’est le cas pour le château de Fontariol mais aussi en dehors du département comme dans la cité médiévale de Lury-sur-Arnon (18). Ils sont nombreux à lutter au quotidien contre des projets éoliens qui se multiplient et regrettent que les monuments historiques ne soient pas plus protégés dans un département qui cherche à développer son attractivité par tous les moyens.

Accueil - Demeure Historique

L’association de défense du patrimoine la Demeure Historique, quant à elle, invite les propriétaires qui accueillent des visiteurs à profiter de cette occasion pour informer le public sur la menace que représente l’éolien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 4 =