La Cartographie du Développement Eolien

Le 26 mai 2021, le ministère de la transition écologique dans une circulaire demande aux préfets de région de réaliser une cartographie des zones favorables aux développement de l’éolien.

La DREAL AURA a présenté le 14 janvier 2022 aux membres du Comité Départemental de la Transition Energétique de l’Allier le projet de cartographie éolien pour la région AURA et plus spécifiquement pour notre département.

Etaient présents, entre autres, Monsieur le préfet de l’Allier, la DREAL, certains députés de l’Allier, le président du conseil départemental ainsi que l’association des maires du département. La LPO et France Nature Environnement ont été consultées au niveau régional.

Cette cartographie, en cours d’élaboration par les services de l’état, s’appuie sur les objectifs définis dans le Schéma Régional d’Aménagement, de Dev. Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) et sur le Schéma Régional de Raccordement du Réseau des Energies (S3RenR) de la région AURA.

Le SRADDET

L’objectif du SRADDET 2030 pour le développement de l’éolien et le photovoltaïque en région AURA prévoit une puissance installée de 2 500 MW pour l’éolien et de 6 500 MW pour le photovoltaïque soit 7 912 MW de puissance supplémentaire par rapport à 2015.

L’adaptation du réseau électrique (création/renforcement de postes et de lignes) pour évacuer la production de type EnR a été chiffrée dans le S3REnR.

La contribution des départements de la région AURA à l’atteinte des objectifs de déploiement des énergies renouvelables (essentiellement éolien et PV) est présentée dans le tableau ci-dessous :

L’Allier apparaît comme le plus favorable des 12 départements de la région AURA pour le développement de tout type d’EnR, essentiellement intermittent comme l’éolien et le PV.

Il faut ainsi déployer 7 789 MW d’EnR en tout genre d’ici 2030 pour atteindre l’objectif fixé par la région AURA. L’Allier doit installer 17% du tout, soit le double de la moyenne régionale (8,3%).

La Cartographie

Les zones favorables à l’implantation d’EnR sont obtenues en superposant les cartes des enjeux que sont en premier lieu la distance aux habitations, la biodiversité, le patrimoine paysager, culturel et touristique et enfin les servitudes aériennes.

Pour chaque enjeu est associé un niveau d’impact pour l’éolien (rédhibitoire, forts, moyen, à considérer).

Finalement on obtient la carte régionale suivante:

Plus les zones sont bleues, plus elles sont favorables à l’éolien.

Et dans l’Allier ?

Les zones dites « favorables à l’éolien » dans le département de l’Allier sont (en bleu):

L’Allier est décrit comme :

  • Le territoire le moins marqué d’enjeux pour la région AURA,
  • Bonne insertion globale des parcs et projets dans des zones faiblement marquées d’enjeux
  • Potentiel conséquent au regard de la situation régionale
  • L’investissement en termes de raccordement est le plus important de la région :
    • 17 adaptations de postes
    • 6 adaptations lignes
    • 5 créations de postes
    • 1 création de ligne
    • 140,5 M€ d’investissements

Le préfet de région et la DREAL semble oublier que les 1 300 MW prévus dans le S3REnR pour l’Allier comptent pour plus de 70% pour le déploiement de PV et le reste pour l’éolien (chiffre du SRADDET). Il aurait été plus correcte de préciser qu’environ 370 MW est réservé à l’éolien et non 1 300 MW.

La préfecture de région précise :

Il ne s’agit pas d’un outil réglementaire ou opposable. Ainsi, le contenu ne permet pas de préjuger des conclusions qui interviendront lors de la phase d’instruction.

Il ne s’agit pas non plus d’un outil de planification ou de prospective en revanche elle doit permettre d’orienter les projets vers les secteurs de moindre enjeu pour placer la région sur la trajectoire définie par la PPE ou le SRADDET en matière de développement éolien.

L’objectif de cette cartographie est de poser un diagnostic territorial des enjeux interférant avec l’éolien. Elle compile les grands enjeux régionaux sans ambition d’exhaustivité, des enjeux très locaux pouvant être identifiés à une échelle plus fine.

Il semblerait que la préfecture assume les approximations et le manque d’exhaustivité de cet outil de diagnostic territorial et laisse dubitatif quant à son objectif. En effet il est précisé que ce document est non opposable, non réglementaire, que ce n’est pas un outil de prospection ou de planification, ni ne représente une vision politique. Mais alors à quoi sert-il ?

Cette carte peut évoluer en fonction des connaissances et des enjeux mis à jour sur le terrain.

Le Collectif Allier Citoyens encourage tous les élus, particuliers et associations de défense de l’environnement à faire remonter à la DREAL ainsi qu’aux associations agréées « protection de l’environnement » comme la LPO, Chauve-souris Auvergne, le Conservatoire d’Espace Naturel, les SAGE pour les zones humides … toutes observations qui pourraient modifier les enjeux locaux (photo d’oiseaux, insectes, flore, zone humides …)

Expérience de Pensée : Objectif Allier 2030

Aujourd’hui la plupart des éoliennes terrestres installées en France ont une puissance unitaire entre 1,5MW et 3MW.

Les projets de parc photovoltaïque dans l’Allier ont une puissance installée de 1,2MW/hectare en moyenne (moyenne sur les 6 projets en cours d’étude en 2021 qui représentent 221 hectares).

En faisant l’hypothèse que le déploiement des EnR intermittentes se fasse dans le département dans les mêmes proportions qu’au niveau régional, à savoir à l’horizon 2030 2,8 fois plus de PV que d’éolien (5 828 MW PV contre 2 084 MW d’éolien). Les 1 300 MW de raccordement électrique supplémentaires se répartiront en 368 MW d’usines éoliennes et 927 MW d’installations photovoltaïque.

Soit 123 éoliennes de 3 MW et 773 hectares occupés par des parcs photovoltaïques.

Ces chiffres sont à multiplier par 2 pour arriver à l’objectif 2050 du SRADDET (doubler la production d’origine EnRi par rapport à 2030).

Si nous ne faisons rien, l’Allier sera une immense zone industrielle avec des mâts avoisinant les 200m de haut sur tout le département et des centaines d’hectares de terres agricoles recouverts de panneaux PV, paysage identique à mille autre en France ou à l’étranger.

Les documents de la cartographie du développement éolien sont disponibles sur le site de la DREAL à l’adresse http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/concertation-prealable-pour-la-cartographie-a20566.html

Nous avons préparé une version plus lisible de cette carte accessible ici :

Leave a Comment

Your email address will not be published.